L’atelier d’art-thérapie comme lieu de cassure

Un article paru hier dans le Huffington Post explique comment l’art-thérapie s’est implantée et tend à trouver ses marques dans le centre psychiatrique  de l’hôpital Ibn Rochd de Casablancaau . Boushra Benyezza, psychothérapeute, artiste et art-thérapeute diplômée de Tours est à l’origine de cette initiative.

Photo 3.jpg

Elle décrit l’atelier d’art-thérapie proposé aux patients du centre psychiatrique comme « un lieu qui crée une cassure par rapport à la rigidité du service psychiatrique, à la lourdeur de leur traitement à la cohabitation avec les autres patients qui peut s’avérer très conflictuelle ».

Pour lire l’article :

Capture d’écran 2016-05-31 à 12.30.25

Voir la vidéo et lire un article ancien sur le même sujet :

Capture d’écran 2016-02-29 à 15.07.36

Ouvrages sur le sujet :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s